Dialogues d’avenir

Description du projet

Jean Cluzel, ancien membre de l’Académie des Sciences morales et politiques et ancien Sénateur de l’Allier, a organisé avec le soutien de la Fondation Robert Schuman  une série de six conférences « Dialogues d’avenir », retransmises en vidéo-conférences à Bransat (Allier) ainsi qu’à Bamako (Mali).

Ces conférences étaient destinées à un large public, ont réuni des personnalités françaises et étrangères, et plus généralement des citoyens engagés qui voulaient débattre de l’avenir de l’Europe et de l’Afrique.

Dans cette perspective, ce cycle de conférences fut organisé autour de trois grandes thématiques : la géographie de l’éducation, la géographie de l’alimentation et la géographie du travail.

 

Calendrier des conférences

Conférence inaugurale
4 mars 2011 20h30    Jean Robert Pitte

L’Europe face aux crises dans le  monde
29 avril  2011 20h30    Jean-Dominique Giuliani

Résumé – Présentation

Il est de bon ton d’affirmer que l’Union européenne n’a pas, sur la scène internationale, le poids que pourrait lui conférer ses réussites économiques et sociales, qui la placent aux tout premiers rangs mondiaux par la richesse. L’Union n’est pas une puissance au sens traditionnel du terme.
Alors qu’il y a moins d’un siècle une « crise » en Europe conduisait à peu près certainement à un conflit armé, on appelle dorénavant « crise européenne » la moindre divergence de points de vue entre Etats membres, en oubliant que la construction européenne a justement été fondée en vue de les résoudre pacifiquement et qu’elle fonctionne, de ce point de vue, de manière satisfaisante.

Mais, puissance inachevée en construction permanente, l’Union européenne se trouve dangereusement interpelée par les crises extérieures. Les évènements internationaux que nous vivons, de la crise financière devenue économique, aux instabilités régionales, appellent, de sa part, des réactions impliquant ses Etats membres. Les mutations profondes de l’économie et de la géopolitique mondiales, la redistribution des richesses, les nouveaux rapports de force entre puissances, placent l’Europe au cœur des transformations du monde.

L’exposition de l’Union aux crises internationales est ainsi toute particulière. Ses réponses ne le sont pas moins, qui traduisent son lent apprentissage de la puissance. Elles sont pourtant réelles, tant en matière économique que politique. Et l’année 2010 a vu évoluer très rapidement les politiques européennes.
De leur pertinence dépend en grande partie notre avenir.

 

Géographie des frontières et des territoires
27 mai 2011 20h30    M. Foucher

Géographie de l’alimentation
24 juin 2011 20h30    B. Bourget

Résumé – Présentation

La conférence débutera par une présentation des grandes régions agricoles du monde et des principaux systèmes alimentaires, en mettant l’alimentation en relation avec l’agriculture et la  population.

Elle traitera ensuite des évolutions en cours ou à venir qui ont ou auront un impact fort sur la géographie de l’alimentation, comme celles concernant la démographie, l’urbanisation, l’environnement, le changement climatique et l’énergie.

Puis seront examinées les conditions permettant d’augmenter la production agricole pour satisfaire les besoins alimentaires dans le monde, en respectant l’environnement et les équilibres sociaux, dans une démarche de développement durable.

La dernière partie de la conférence sera consacrée aux échanges agricoles, à l’instabilité des marchés et à la volatilité des prix, ainsi qu’aux politiques agricoles. Une place particulière  sera accordée à la politique agricole commune ( PAC) et au rôle des indications géographiques dans la protection et la promotion des productions des qualités et des savoir-faire régionaux en Europe et dans les pays en développement.

 

Les droits de la femme, premier des droits de l’Homme: une leçon européenne
28 octobre 2011 20h30    Pascale Joannin

La place des femmes dans la société tend à évoluer vers une insertion croissante dans les postes jusqu’à présent détenus quasi exclusivement par les hommes dans les hiérarchies et la question de leur représentation est de fait au cœur des débats actuels. Les femmes, qui constituent plus de la moitié de la population mondiale, doivent pourtant encore faire face à des résistances pour s’imposer aux sommets.
Une analyse de leur présence aux postes à responsabilité dans les 27 Etats membres de l’Union européenne comme dans le reste du monde révèle les défis auxquels sont encore confrontées les femmes tant dans la vie économique que politique. Ayant conquis à ce jour tous les secteurs professionnels, et même si de nombreuses études sur les avantages d’une importante proportion de femmes dans les entreprises semblent permettre un tournant, elles demeurent souvent moins bien placées et surtout moins bien payées que les hommes. Leur situation dans le domaine politique est également significative des progrès qui restent à faire.

 

Europe, mondialisation et gouvernance
25 novembre 2011 20h30    Thierry Chopin

Ce contenu a été publié dans En échanges avec le monde. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.