À MOULINS : AU MUSÉE « REGARDS SUR LA VISITATION »

Texte d’une préface

« C’est une joie, et un honneur, pour moi de préfacer ce nouvel ouvrage de la magnifique série consacrée à la Visitation. Un de plus, pourrait-on dire, car il est dans la lignée de ceux qui l’ont précédé, dont le dernier en date, « Au Coeur de la Visitation », est un chef-d’oeuvre des plus réussis.

Mais ce livre les dépasse car il revêt une place toute particulière, celle d’avoir inscrit le travail réalisé par le Musée de la Visitation dans le long héritage des siècles : les actes du colloque –qui, n’en doutons pas, prendra le nom de Colloque de Moulins- nous ouvrent les pages de la « Grande Histoire » ! Et quelles pages !

Les livres précédents, « Splendeurs dévoilées », « Fastes et exubérance », dont les titres étaient déjà élogieux, ne rendaient peut-être pas un hommage suffisant aux 400 ans d’héritage de la Visitation : patrimoine architectural, renouveau spirituel, rencontres extraordinaires, art en mouvement… Les humbles religieuses visitandines, dissimulées par les hauts murs de leur clôture, nous interpellent sur ce que nous avons fait, ce que nous faisons et ce que nous ferons encore pour faire connaître cet héritage multiséculaire.

Qu’il me soit permis de remercier en les félicitant chaleureusement celles et ceux qui participent à « Regard sur la Visitation » pour leur action inlassable en ce domaine, depuis près de vingt ans. De très nombreuses personnes en ont pris une large part nous permettant ainsi de mesurer d’autant mieux le chemin parcouru. Quelle belle aventure !

On peut cependant garder une certaine nostalgie des premiers temps , ceux des demandes quasi confidentielles, des pérégrinations d’un Monastère à un autre pour chercher tel ou tel objet, des échanges entre initiés…

Mais cette nostalgie s’efface lorsque l’on considère le travail accompli : avoir rendu accessible à tous, experts ou amateurs, jeunes et moins jeunes, ces 400 ans d’Histoire de la Visitation et d’héritage salésien, et plus généralement quatre siècles d’histoire de France et du monde.

Remercions chaleureusement, les Visitandines toujours présentes parmi nous, de nous ouvrir ainsi leurs portes et de nous permettre de découvrir ce patrimoine extraordinaire. Et saluons l’effort d’un homme, Gérard Picaud, qui depuis le lancement de « Regard sur la Visitation », n’a cessé de s’y consacrer totalement.

Enfin, remercions toutes celles et tous ceux qui, à ses côtés, s’activent souvent dans l’ombre pour faire vivre cet héritage. Les nombreuses plumes qui ont contribué au présent ouvrage en sont de parfaits exemples qu’il convient de féliciter vivement. Ainsi, contribueronsnous à poursuivre l’écriture de cette « Grande Histoire » dont se trouve aujourd’hui dévoilé l’un des plus précieux témoignage. » ( * )

Jean Cluzel
de l’Institut

( * ) Préface du livre :

Musée de la visitation

De l’ombre à la lumière
Mécénat et dons précieux à la Visitation

du 7 mai au 24 décembre 2011

Exposition Hôtel Demoret
83 rue d’Allier
03000 Moulins

Ce contenu a été publié dans Positions Juin 2011. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.