Canal Académie, une présence sur le Web

Hélène Renard, Directrice Générale de Canal Académie interviewée par Elsa Menanteau, mardi 8 mars 2011

Depuis cinq ans Hélène Renard dirige Canal Académie, une web radio pas comme les autres. Tous les jours cette journaliste venue de la pressse écrite, et de l’audiovisuel donne la parole aux académiciens, ils sont 437 dont les 40 de l’Académie Française. Arts, littérature, sciences… Canal Académie porte le meilleur de la culture française à travers le monde. Entretien.

Canal Académie existe depuis plusieurs années. Qu’est-ce qui a pré­sidé à la création de cette radio sur internet dédiée à la culture ?

Hélène Renard : Canal Académie est née en 2005, à une époque où écouter la radio sur son ordinateur était loin d’être une habitude ! Mais le fondateur, Jean Cluzel, rapporteur au Sénat pour les questions audiovisuelles, avait perçu avant tout le monde que ce défi non seule­ment pouvait être un succès mais qu’il répondait à la mission des académies : partager le savoir avec le plus grand nombre et que si celles-ci voulaient continuer à être dans le débat public, il fallait qu’elles se mettent à Internet. Or, sur Internet, on trouve tout et n’importe quoi… Autant y mettre des informations fiables ! J’ai cru à son projet dès le début. Aujourd’hui, on peut écouter cette web radio sur son ordi­nateur, son téléviseur ou son téléphone portable !

Comment Canal Académie peut se définir ? Quelles sont ses par­ticularités ?

Hélène Renard : Canal Académie, c’est une radio de culture qui offre la parole aux académiciens actuels. Elle conserve vivante la mémoi­re des quelque 5000 des quatre siècles précédents ! On y parle d’art, d’histoire, de littérature, de sciences, bref de toutes les disciplines dans lesquelles les académiciens et nos invités sont reconnus comme experts. Quinze nouvelles émissions sont au programme chaque lundi. Certaines sont longues pour approfondir les sujets, d’autres courtes et plus faciles. On peut les télécharger ou les écouter en direct, et aussi lire le texte d’ac­compagnement sur l’écran. Tout est conservé, accessible à tout moment grâce à un simple moteur de recherche sur notre site.

Qui sont vos auditeurs ?

Hélène Renard : L’audience ne cesse d’augmenter. Les 7.211.347 téléchargements d’émissions et les 11.000.000 de visites sur le site en 2010 prouvent que Canal Académie a rencontré son public, composé, selon notre enquête, de trois catégories de personnes : des jeunes, élèves et étudiants, et des enseignants qui trouvent là des informations sérieuses ; des actifs qui aiment développer leur culture générale et des auditeurs qui n’ayant pas le Français pour langue maternelle, aiment l’écouter, l’apprendre ou le perfectionner. 57 % vivent dans l’hexagone et 43 % hors frontières, dont plus de 13 % aux États-Unis. Canal Académie est écouté partout, au Vanuatu, en Ouzbekistan, en Chine comme en Australie !

Avant de prendre la tête de Canal Académie, quel a été votre par­cours personnel ?

Hélène Renard : Mon itinéraire personnel ? Il est multi-médias. J’ai exercé des fonctions à la fois dans l’édition et la presse écrite -j’ai publié une douzaine d’ouvrages et je suis restée 21 ans au Figaro Magazine- et dans l’audiovisuel, tant à la télévision – en particulier dix ans sur France 2- qu’à la radio,- notamment sur RTL. J’ai longtemps dialogué avec des auditeurs et des téléspectateurs sur leurs rêves ! Mais j’avoue que pour Canal Académie, être journaliste est certes indis­pensable mais j’ai dû apprendre les techniques d’une radio sur Internet qui sont tout de même spécifiques. Mon équipe, une trentaine de jour­nalistes et de bons ingénieurs du son et de l’informatique, sont les véri­tables artisans de ce succès qui, à mon avis, ne peut pas diminuer tant le désir de contenus culturels de qualité est de plus en plus manifeste.

Ce contenu a été publié dans Positions Mars 2011. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.